À la bonne Sainte-Force

Tools

Mots-clés

En finir avec les documents sans titre

2 mai 2012

Chère amie, cher ami,

Tu sais à quel point j'aime manger. Je l'ai assez prouvé en t'apportant le widget Dashboard de tes rêves qui te sert encore chaque jour pour stimuler ton appétit. Tu sais également à quel point je suis fainéant. Maintenant, considérant que je suis à ce point glouton et fainéant en même temps, tu ne peux qu'arriver à la conclusion que je dois avoir un gros cul plein de graisse ! Hé bien figure-toi que cette conclusion ne sert en rien la suite de ma missive.

Je t'écris pour te parler d'un problème que tu rencontres probablement chaque fois que tu crées un document sur ton ordinateur : tu n'as aucune idée de comment l'appeler. Ton cerveau fuse et tu veux créer, remplir et sauvegarder des documents à tout va, mais malheureusement, dans ta course effrénée sur le trottoir de la réussite, il y a toujours une saloperie de porte de voiture qui réussit à anéantir ton énergie cinétique en te demandant où tu veux enregistrer ton document et quel nom tu veux lui donner. Pour ma part, je n'en sais fichtrement rien, et la vue d'une fenêtre de sauvegarde de fichier me remplit d'anxiété ! Quelle est la meilleure chose à faire avec ce foutu fichier de manière à pouvoir le retrouver quand j'en aurai besoin ? Est-ce que le nom que je viens de trouver est assez clair ? Ne devrais-je pas également inclure des synonymes de tous les mots que j'ai utilisé pour le nommer, de sorte que je puisse le retrouver plus facilement ? Si je le mets ailleurs que sur le bureau, vais-je seulement y retoucher un jour ?

Ce problème, tu le sais au fond de toi, nous rend cinglés. C'est à cause des dérèglements psychologiques qu'il entraîne que tu ne peux pas t'empêcher de mettre les doigts dans ton nez. Tous les doigts !

Dans un élan chevaleresque, porté par la Sainte-Force qui est amplifiée les jours de pluie, j'ai mis au point, juste pour toi, une parade géniale pour en finir avec les documents sans titre. Ma solution consiste donc à confectionner un nom de fichier totalement au pif (mais de manière à ce qu'il reste lisible et qu'on puisse même s'en rappeler), puis à sauvegarder automatiquement le document courant sur le Bureau avec ce nouveau nom de fichier. Le tout en un raccourci-clavier ressemblant étrangement au ⌘S que tu connais et affectionnes.

Pour la génération du nom de fichier, j'ai placé une liste de mots dans un fichier, mis dans ~/Library/WordList. Chacun de ces mots commence par une majuscule, il y en a un par ligne, et il n'y a ni accent ni espace. J'ai ensuite fait un petit script qui sort trois mots au hasard de cette liste, collés les uns aux autres. Par exemple, si je tire les mots Aaaa, Bbbb et Cccc, alors le nom de fichier sera AaaaBbbbCccc. Une chose importante est le choix des mots, et on ne le répète jamais en cours d'éducation physique. Chez moi, j'utilise des mots en rapport avec la nourriture, comme Andouillette ou Hamburger, ce qui me donne des noms de fichiers qui donnent faim (voilà donc le rapport avec ce que je te disais au début) et qui inspireront peut-être (pas) mes prochains repas : GratinFondueMiel, SaucissonPommeDeTerreCanard, GougereMoutardeMoutarde, AmandeFriteBavette…

Tu remarqueras que j'exploite ici une astuce culinaire proche de celle bien connue des écrivains français à rallonge (bien que ma liste est actuellement plus garnie en charcuteries qu'en pâtisseries) : tu vas lire le nom du nouveau fichier, penser à ce que ça donnerait comme plat, et associer cette idée de plat et ces saveurs imaginaires sucré-salées au contenu de ton document. Il y a d'infimes chances pour que cette association t'aide alors à retrouver le contenu à partir du nom, ou inversement. Ce douteux argument devrait achever de te convaincre d'employer cette technique.

Pour automatiser la sauvegarde du document et la réduire à une simple pression de touches (chez moi, ⌘⌥S). Ici, j'utiliserai Keyboard Maestro, mais l'idée générale s'applique à tout environnement. Voici ce que fait mon script, en réponse à l'appui sur ⌘⌥S depuis n'importe quelle application :

  • simuler l'appui sur ⌘S;
  • attendre 0,5 secondes (le temps que le panneau s'affiche, bordel);
  • si jamais il existe un bouton nommé Sauvegarder, Enregistrer ou Save dans la fenêtre courante (qui devrait être le panneau de sauvegarde), alors :
  • simuler l'appui sur ⌘⇧D (qui va changer le répertoire du panneau de sauvegarde pour le Bureau);
  • exécuter le script susmentionné et taper le résultat (ce qui a pour effet d'entrer le nom de fichier généré et également d'appuyer sur la touche Entrée).

L'utilisation de cette astuce me comble de joie depuis maintenant quelques heures. J'en ai même oublié de manger ! Bien sûr, la liste de mots est à améliorer, et il serait possible de tout faire avec Applescript et Quicksilver. Je te laisse cela en exercice. Si tu veux aller encore plus loin, alors profite du récent et regrettable décès de Roland Moreno pour transformer ce petit script à deux balles en véritable Radoteur qui génèrera des noms de fichiers inédits aux sons et aux saveurs encore inconnus.

  1. Ne le dites à personne, mais ce sont quelques-uns des 26 nouveaux mots que l'Académie française va rajouter dans le dico de l'année prochaine.
  2. Ce super logiciel m'est également fort utile pour recâbler les interfaces des applications qui m'insupportent (comme le Finder ou Tinderbox).

Au plaisir de te lire,
Hubert Sainte-Force